Candidature d'inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO

Histoire du prieuré de Moyrax

Au milieu du XIe siècle, le seigneur du village de Moyrax, Guillaume-Arnaud, décide de faire donation de ses terres à l'ordre monastique de Cluny, afin d'y établir un prieuré. Avec son fils ainé Pierre, futur prieur du monastère, ils rédigent la charte de fondation qui donne à Cluny la paroisse Notre Dame de Moyrax et les terres du Bruilhois qui leur appartiennent en « alleu ». Ces terres doivent servir à l'érection d'un prieuré clunisien avoisinant le bourg et la demeure du seigneur. Ils se rendent à Cluny et signent la charte en 1049. Pour Cluny la fondation de Moyrax est l'occasion d'étendre et de développer son influence dans une région proche de l'Espagne, et de créer un nouveau jalon sur la route du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle.
La construction, plusieurs fois interrompue, fut achevée en 1140. L'ancienne paroisse de Moyrax est transformée, et une population va s'établir, attirée par le statut de sauveté. Les sauvetés étaient des zones protégées par l'Église et jouissaient d'une garantie de non-agression. Elles avaient un double rôle, celui de peuplement et de mise en valeur de terres encore vierges, mais également celui d'étapes sur les chemins de Saint-Jacques.
Le XIIIe siècle voit l'apogée des Ordres réguliers, mais en 1280 s'amorce le déclin général. Beaucoup de prieurés vont disparaître. Moyrax, dont les ressources étaient largement suffisantes, verra ses religieux vieillir, sans espoir de renouvellement.
Au XIVe siècle, période très misérable, le prieuré de Moyrax mal entretenu tombera en ruine comme beaucoup d'autres. Les religieux, les paroissiens, sous la supervision du curé, veilleront sur l'église.
Aux XVe et XVIe siècles, le monastère subit les effets des guerres de religion, il est partiellement incendié.
Au XVIIe siècle, il est rénové et embelli par les moines. Mais la Révolution met fin à cette nouvelle prospérité.

Eglise Notre Dame

Des atouts pour faire partie de la sélection des sites clunisiens en Europe

Un passé clunisien de 1049 à 1790 bien conservé

  • Eglise romane Notre Dame de Moirax
  • Bâtiments conventuels
  • Jardin du cloître
  • Campas : enclos monastique
  • Vestiges de deux moulins à vent et un moulin à eau
  • Sauveté : vestiges de remparts

Un site vivant et mis en valeur

  • Restauration du prieuré (église et bâtiments monastiques)
  • Restauration du cœur de bourg (Sauveté)
  • Vie religieuse maintenue dans l’église (offices )
  • Chantiers citoyens sur le site : citoyennades
  • Dynamisme associatif et touristique : Concerts et expositions
  • Chemins de Saint Jacques de Compostelle et itinéraire clunisien

Des perspectives de valorisation

  • Classement en cours : Site Patrimonial Remarquable
  • Aménagement de l’étage des bâtiments conventuels
  • Amélioration accueil touristique

Moirax contribue à la Valeur Universelle Exceptionnelle de Cluny et des sites clunisiens.

LA CANDIDATURE

Logo Unesco 2022

LA FÉDÉRATION

Lien FESCC’est la Fédération Européenne des Sites Clunisiens qui coordonne les démarches d’inscription au Patrimoine mondial.

Clunypedia

Lien ClunypediaClunypedia est une encyclopédie virtuelle qui recense tous les sites clunsiens.

Le Comité Territorial

Occitanie - Nouvelle Aquitaine
Cliquez ici pour le découvrir

EDETOURS
EDetours

Circuit connecté de Moirax
Visite ludique et immersive à vivre sur place : Suivez sur Destination-Agen

Histoires de

Lien Histoires de MoiraxVous trouverez divers faits historiques et anecdotes se rapportant à Moirax.

Acte de candidature

La candidature collective des sites clunisiens d'europe, portée par la Fédération Européenne des Sites Clunisiens (FESC) a été lancée en octobre 2021.
Le Prieuré de Moirax, site clunisien fait l'objet de cette candidature.
Un comité moiracais, constitué pour la démarche, était présent à Cluny le 9 octobre 2021, puis à Chateauroux Déols les 1er et 2 juillet 2022 pour les rencontres européennes clunisiennes.

Le site du Prieuré fondé par l’abbé de Cluny Hugues de Semur, ne se limite pas à des bâtiments hérités d’une longue histoire clunisienne de 1049 à 1790, mais il est aussi un lieu de socialisation, vivant, valorisé et protégé. Des panneaux d’exposition ont été installés dans l'église, des cartes postales estampillées « Cluny et sites clunisiens candidature UNESCO » ont été réalisées. D'autres actions sont en cours d'élaboration, notament la mise en place d'un parcours touristique qui sera documenté par une application à l'aide de QR-codes.

Le dernier évènement en date :
Les sites Occitanie et Nouvelle Aquitaine s'engagent ensemble dans la candidature. Se sont réunis le 7/12/2022 les sites de Layrac, Laplume, Mouchan, Serignac-sur-Garonne et Moirax, en présence d'un représentant du département de Lot-et-Garonne, afin de mettre en place les Comités Locaux et le Comité Territorial. Voir le compte rendu.

Soutenez notre candidature UNESCO en donnant votre avis dans le livre d’or situé dans l'église Notre Dame.

 

Deroulant 2

Le comité territorial

Occitanie -
Nouvelle Aquitaine

Cliquez pour connaître le site clunisien
Comités LocauxLien internet    Site clunisien
 Carennac - - Prieuré Saint-Pierre de Carennac
 Laplume - - Prieuré Saint-Pierre de Cazaux
 Layrac - - Prieuré Saint-Martin de Layrac
 Moirax - - Prieuré Notre-Dame de Moirax
 Mouchan - - Prieuré Saint-Austrégésile de Mouchan
 Sérignac-sur-Garonne - - Église Notre-Dame de Sérignac
 Taussac - - Prieuré Sainte-Anne de Manhaval
 Vazerac - - Église Saint-Julien de Vazerac