L’association française de normalisation (AFNOR) a publié un guide d’utilisation à destination des professionnels mais également des particuliers concernant la conception des masques barrières.


Nouvelle version 1.10 de la norme AFNOR. La principale nouveauté est de proposer un modèle de masque pour les enfants de plus de 7 ans, ainsi que des recommandations additionnelles sur les tissus à utiliser (dans les FAQ du site AFNOR, voir le lien ci-dessous), l’utilisation et l’entretien de vos masques barrières.

Pour obtenir un patron pour confectionner votre masque modèle AFNOR vous pouvez aller sur les sites suivants :
https://telechargement-afnor.com/masques-barrieres
https://www.macommune.info/afnor-met-en-ligne-un-modele-de-masque-a-creer-soi-meme/
https://coutureetpaillettes.com/mes-coutures/masques-tissus-prevention-spec-afnor/
https://latelierdesgourdes.fr/tuto-masque-afnor/ - Ce dernier site explique la conception d’un des types de masques proposés par l’AFNOR.

Attention ces masques n’ont pas l’efficacité des masques FFP2 ni des masques chirurgicaux mais sont utiles pour limiter la propagation du COVID 19 et en particulier selon l’Agence de Santé Régionale (ARS) de nouvelle Aquitaine à réduire les excrétions (les toux, postillons…). Un tutoriel fournit par le CHU de Grenoble, préconise qu'il faut laver "quotidiennement" son masque en tissu, "à 30°C avec du détergent classique". De plus, il ne faut le porter que quelques heures (maximum 4 heures).

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) souligne que "le masque n’est efficace que s’il est associé à un lavage des mains fréquent avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon". Ensuite, le masque doit "recouvrir le nez et la bouche et veillez à l’ajuster au mieux sur votre visage", écrit l'OMS. Il ne faut absolument pas toucher le devant quand il est porté. Lorsque le masque est usagé et ne peut plus être lavé, le jeter enveloppé dans un sac plastique et le tout dans une poubelle fermée, et se laver à nouveau les mains derrière, avec du savon ou une solution hydroalcoolique.

Avertissement : Le masque barrière n’exonère absolument pas l’utilisateur de l’application des gestes barrières complétés par la mesure de distanciation sociale qui sont essentiels.

Domaine d’application :
Un masque barrière est destiné à l’usage par des personnes saines ne présentant pas de symptôme clinique d’infection virale et n’étant pas en contact avec des personnes présentant de tels symptômes.
Son port limité à une demi-journée permet de constituer une barrière de protection contre une éventuelle pénétration virale dans la zone bouche et nez de son utilisateur ou d’une personne se trouvant à proximité. Il a pour vocation de protéger cette zone contre tout contact avec les mains.
L’utilisation du masque barrière est envisagée par exemple pour une personne quittant son domicile pour se rendre sur le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou pour effectuer des achats de première nécessité dans des établissements autorisés. Ce dispositif peut contribuer à la protection de l’ensemble d’un groupe portant ce masque barrière.